Analyse des pratiques professionnelles

« Il est recommandé qu’un dispositif d’analyse des pratiques vienne (…) aider les professionnels dans leur mise à distance et leur réflexion critique sur les pratiques quotidiennes. Ce dispositif prend tout son sens si les échanges ont lieu hors présence de la hiérarchie, afin que la prise de parole soit facilitée. Ce sont ainsi des dysfonctionnements ancrés et non repérés ou des pistes d’amélioration nouvelles qui peuvent être identifiés grâce le cas échéant à une contribution extérieure »Préconisation de l’ANAESM (Agence Nationale d’Évaluation en Santé Mentale) concernant la mission du responsable d’Établissement et rôle de l’encadrement dans la prévention et le traitement de la maltraitance Chapitre 1. 6  « Mettre en place des dispositifs d’analyse des pratiques ».

Catégorie 
Accompagnement des équipes 
Public et pré-requis
Professionnels du champ sanitaire, éducatif, social ou médico-social.
Aucun pré-requis
Infos pratiques
      A définir 
     En intra
                 Ile de France,
                 Paca et Corse
                  Nous solliciter 
Objectifs pédagogiques
 
  • Progresser dans votre professionnalisation, asseoir et développer vos compétences 
  •  Avoir un espace de parole et aborder les difficultés, les questionnements rencontrés dans votre pratique
  • Réfléchir à votre implication personnelle dans la relation d’accompagnement, verbaliser le vécu et effectuer un travail de distanciation
  • Questionner sa posture professionnelle
  • Mutualiser et développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être de l’équipe
  •  Développer la coopération et renforcer la cohérence des pratiques au sein de l’équipe
Méthodes, outils et supports
Méthodologie d’animation des échanges, enrichie par les apports théoriques et analyses de l'intervenante

Contenu 

Le dispositif d'analyse des pratiques professionnelles facilite l'analyse et la compréhension en équipe des situations professionnelles rencontrées. Pour les participants, cette démarche demande une implication active, visant une co-construction des savoirs et savoir-être en rapport avec les pratiques professionnelles. 

Chaque séance suit la même structure, à savoir :

 

Phase 0 : Ouverture

  • Rituel de démarrage (définition ou rappel du cadre, des règles et des principes de l’analyse de pratiques)

  • Émergence et choix d'une situation exposée puis analysée.

Phase 1 : Décrire

  • Un volontaire présente le récit d'une situation professionnelle vécue qui lui pose question, éventuellement problème. Les autres participants écoutent. Il s’agit lors de cette étape de relater les faits en étant aussi proche que possible de ce qui s’est passé.

Phase 2 : Questionner

Les participants posent des questions à l'exposant pour recueillir plus d’éléments d'information sur la situation évoquée et sur son amont. ("vraies" questions et non conseils ou hypothèses déguisés).

Phase 3 : Problématiser

  •  Il s’agit en groupe d’identifier le point d’entrée du problème, de définir ce qui fera l’objet de l’analyse et sera l’enjeu du questionnement.

Phase 4 : Analyser

  • Les participants travaillent sur l'amont et le présent de la situation. Ils émettent des hypothèses pour la compréhension et éventuellement pour une recherche du modifiable sur l'amont.

  • Le temps d’analyse permet de faire émerger une signification aux différents éléments de la situation, en articulant la pratique aux savoirs professionnels.​

Phase 5 : Réinvestir l’action

  • Cette étape permet de créer des savoirs d’action et de compréhension qui seront utiles pour orienter et gérer sa pratique future et peut s’accompagner d’une généralisation à des classes de situations similaires rencontrées.

  • Il s’agit ici de formaliser une méthodologie de résolution de problèmes et de constructions d’outils qui servira une meilleure compréhension des situations professionnelles à venir pour trouver la façon la plus appropriée d’y répondre.

Phase 5 : Conclusion

  •  Evaluation de la séance par un tour de table oral

  • Ecoute des besoins pour les prochaines séances.